Le diabète et la pratique du yoga

Le diabète sous diverses formes touche jusqu’à 5 % de la population mondiale, avec 12 millions de diabétiques rien qu’en Europe occidentale.

 

Parmi les différentes formes de diabète, le diabète sucré non insulino-dépendant (DNID) est probablement la maladie génétique la plus fréquente. Le DNID ou diabète de type II est multifactoriel, dépendant également de facteurs environnementaux tels que l’obésité, les modes de vie sédentaires et les déséquilibres nutritionnels.

Le yoga a montré quelques résultats bénéfiques dans la guérison du diabète

Les exercices de yoga prescrits pour guérir le diabète sont différents des exercices de hatha yoga car ils impliquent des positions adaptées pour traiter certaines conditions, ainsi que des exercices de méditation, de relaxation et d’étirement.

Les recherches ont montré que la pratique du yoga 30 minutes par jour pendant un mois aidait à réduire le taux de glucose dans le sang de certains diabétiques.

La pratique du yoga chez les personnes qui souffre du diabète

Les patients du yoga participaient à une ou deux séances de 90 minutes par  semaine et étaient invités à pratiquer à domicile. Les cours comprenaient les exercices de yoga spécifiques de la torsion de la colonne vertébrale, de l’arc et de la respiration abdominale.

À la fin des 12 semaines, le taux de sucre dans le sang a baissé de manière significative chez tous les patients du groupe et a légèrement augmenté dans un groupe témoin qui n’avait pas participé aux séances de yoga. Trois étudiants en yoga ont réussi à réduire leur médication, dont un homme qui n’avait pas modifié son régime médicamenteux depuis 20 ans.

a lire absolument  Thérapie musicale pour traiter l'autisme-son pouvoir

On sait depuis longtemps que l’exercice est utile aux diabétiques

La thérapie par le yoga peut contribuer à réduire le niveau de stress qui pourrait jouer un rôle dans le diabète de maturité. Mais l’un des inconvénients est que certains patients auraient du mal à suivre les séances régulières nécessaires pour maintenir les effets bénéfiques. Tous les patients ont dit qu’ils aimeraient que ces cours soient mis en place de façon permanente, mais nous n’avons pas l’argent nécessaire.

En conclusion

Ce n’est pas nécessairement la composante exercice du programme de yoga qui est la plus importante, car l’exercice physique n’est pas suffisant pour expliquer les changements, mais la réduction du stress y est pour beaucoup. Les hormones du stress augmentent le taux de sucre dans le sang. Les personnes bénéficient également de la stabilisation de leur humeur qu’apporte le yoga, d’un sentiment accru de bien-être et d’un sentiment de plus grande maîtrise, ce qui peut les aider à contrôler leur régime alimentaire.